Notre projet a été imaginé au coeur du futur quartier métropolitain « MERIGNAC MARNE » dans le secteur Quatre chemins. Pensé pour se conjuguer parfaitement à son environnement, notre mission est d’insuffler diversité et porosité sociale au sein du projet.

Notre but est de créer un projet qui sera accepté culturellement par les citoyens de la ville de Mérignac, ainsi que par les futurs habitants et utilisateurs. Faisant corps avec les principes d’aménagement du secteur Mérignac Marne et du secteur Quatre Chemins en particulier, notre intention fondamentale est de proposer un projet typiquement mérignacais permettant d’insérer dans le tissu urbain une densité plus marquée que dans les environs immédiats pour participer au dynamisme et à l’attractivité du futur éco-quartier. Le tissu urbain de Mérignac étant caractérisé par un réseau assez dense de rues et des constructions hétéroclites de différentes échelles et différentes typologie.

©BLOOMIMAGES

La silhouette du projet crée dans son contexte un point d’articulation urbaine et un lien entre les différentes entités. L’implantation choisie permet de tisser un lien maîtrisé entre l’habitat collectif de l’Avenue de la Marne au Nord et le coeur du futur quartier en proposant une interprétation dynamique du principe de gradation des hauteurs souhaité par l’aménageur. Nous avons été attentifs à apporter un équilibre et à répondre avec harmonie vis-à-vis de l’existant. Le projet paysager participe en premier lieu et pleinement à l’intégration du projet au sein des différentes typologies de bâtis en place sur le site.

Le projet propose ainsi une sculpture urbaine permettant aussi bien de marquer l’alignement de l’avenue que de mettre en scène la porosité visuelle de l’ilôt. La volumétrie organise ainsi un passage et une vue permettant à l’Avenue de la Marne de communiquer visuellement avec le coeur d’ilot, comme un appel à la traversée de l’îlot. Le jeu de la volumétrie permet également une dilatation de l’espace public. La forme urbaine est à la fois ouverte sur son environnement tout en offrant un coeur d’îlot vivant et protégé. Ce jeu d’imbrication participe et enrichit la définition du front bâti sur l’avenue et crée l’amorce d’un dialogue avec les différents tissus, le tissu pavillonnaire et les futurs bâtiments du secteur. Le découpage des volumes et le jeu des terrasses aux derniers niveaux participent à la réinterprétation des codes de la maison individuelle, du petit collectif et de l’immeuble bourgeois pour leur proposer un vocabulaire commun. Un élément essentiel du concept est la compréhension de l’espace extérieur, autour duquel les éléments de programme s’enroulent à RDC dans une forme de continuum. L’espace libre est le coeur de l’ensemble du système. Le passage créé entre les deux bâtiments de la place marque l’entrée dans le coeur d’îlot avec laquelle la place publique vient faire écho.

©BLOOMIMAGES

L’interruption du bâti marque autant de séquences urbaines et paysagères. Le coeur d’îlot propose des espaces sécurisants et généreux pour toutes les générations d’habitants. L’implantation de la structure primaire et des noyaux permet une utilisation flexible et adaptable aux différents usages au fil des années. Chaque niveau est organisé selon une logique de plan libre, permettant facilement d’intégrer à l’avenir des changements d’aménagement et de fonction. Les seules frontières à cette très grande flexibilité sont les noyaux de circulation et les façades. Economie et Ecologie jouent un rôle complémentaire. L’aménagement des espaces neutres et libérés entre les façades et les noyaux de circulation améliorent à la fois la grande flexibilité, la simplicité des espaces et la pérennité de l’usage du bâtiment. La peau très inerte joue un rôle à la fois thermique et acoustique, ce qui réunit deux performances en un élément architectural. A l’extérieur, le jeu de façades, à la trame en briques de teintes claires ou en béton lasuré, crée une surface harmonieuse, pérenne et élégante. La trame se fait vibrante par le jeu des différentes typologies des ouvertures, qui jouent avec les pleins et les vides.

Ainsi, plus qu’une simple construction, ce dispositif de bâtiment contextuel de logements devient un maillon essentiel du quartier Quatre Chemins, portant dans ses volumes et ses formes une nouvelle identité. C’est un projet durable, écologiquement, économiquement et socialement, formant un nouveau lieu identifiable et mémorable dans la ville.

  • Localisation: Quatre chemins, Merignac, France
  • Date: 2019
  • Maîtrise d’ouvrage: FAYAT Immobilier
  • Maîtrise d’œuvre : Studio Montazami & E.BAUMSCHLAGER / Mazet & associés / Djao-Rakitine / Khephren / ALTO Ingénierie
  • Mission : Concours / finaliste 
  • Nature : Construction neuve
  • Programme : Logements & commerces
  • Statut : Concours / finaliste
  • Surface : 15 300 m² (14 000 m² logements /1300m² commerces)
  • Budget : 25 000 000 € HT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *